Skip to content Skip to navigation

Certificat de Gestion de dispositifs techno-pédagogiques innovants

Le certificat en Gestion de Dispositifs Techno-pédagogiques Innovants (GDTPI), organisé par le CRIFA - Université de Liège en collaboration avec la Haute École Albert Jacquard et la catégorie pédagogique de la Haute École Paul Henri Spaak, vise l'appropriation d'un processus de gestion l’implémentation de dispositifs techno-pédagogiques innovants.

Cette formation continue est soutenue par l'Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur (ARES) et par le Fonds Social Européen (FSE).

Elle sera organisée pour la première fois au cours de l'année académique 2016-2017 (janvier 2017) à la Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l'Éducation (Place des Orateurs, 2, Quartier Agora, bâtiment B32, 4000 Liège).

Pour voir la vidéo de présentation de cette formation, suivre ce lien.

Public concerné

Trois grands types de public-cible sont visés. Il s'agit d'acteurs de la formation tels que :

  1. des professeurs, des personnes-ressource techniques ou pédagogiques, des directeurs(trices)... de l'enseignement supérieur ;
  2. des enseignants, des responsables de centres cybermédias, des directeurs(trices)... d'autres niveaux scolaires (enseignement fondamental, secondaire, promotion sociale) ;
  3. des formateurs ou des responsables de formation issus de contextes variés (associations, entreprises, Espaces Publics Numériques (EPN), centres de formation, Organisations Non Gouvernementales (ONG), etc.)

Compétences développées

Les compétences visées sont les suivantes :

  • Définir les notions d'innovation, de dispositif de formation et de dispositif techno-pédagogique.
  • Analyser un  dispositif techno-pédagogique en recourant à l’analyse systémique dans ses aspects structurels et fonctionnels pour :
    • le recadrer dans divers niveaux structurels qui permettent de se représenter son insertion dans un système (organisation) plus vaste,
    • se situer, à partir d'une cartographie des acteurs du projet et de leurs rôles, en tant qu’acteur intervenant dans la situation,
    • décrire les étapes d'un projet,
    • identifier les facettes d'un dispositif techno-pédagogique (compétences visées, méthodes, ressources, évaluation, aspects organisationnels, contraintes, etc.),
    • envisager des régulations en vue d’en optimiser les résultats.
  • S’approprier différents modèles permettant de caractériser et d’analyser des dispositifs de formation en termes d'innovation(s).
  • Situer le type d'innovation mise en œuvre dans un dispositif techno-pédagogique en recourant à différents modèles.
  • Fournir des exemples de méthodes/dispositifs de formation innovants et les argumenter.
  • Mener (en équipe) un processus d'implémentation d'une innovation techno-pédagogique intégrant divers actants (acteurs humains et non humains).
  • Identifier les outils TICE adaptés à la mise en œuvre d’un dispositif spécifique.
  • Assurer le soutien techno-pédagogique des bénéficiaires du dispositif.
  • Mobiliser différents modèles théoriques afin d'analyser une innovation techno-pédagogique et gérer le changement dans ce contexte.
  • Analyser ses pratiques professionnelles en recourant à des outils d’aide à la réflexion afin de formaliser ses apprentissages et son développement professionnel.

Le certificat GDTPI s’adresse à des personnes disposant d’un diplôme d'enseignement supérieur de type long ou de type court assorti d'une expérience professionnelle de deux ans dans le champ de la formation. Un dossier de valorisation des acquis de l'expérience en matière de TICE de minimum cinq ans peut également être introduit. Il sera examiné par la commission d’admission.

Le participant doit disposer d'un projet (individuel, d'équipe ou institutionnel) lié à la mise en œuvre d'un dispositif de formation intégrant les TIC.  Au moment de la candidature, ce dernier peut être en cours de définition ou d'implémentation. Il devra impérativement être concrètement développé durant la période de formation du certificat.

Prérequis

Les participants doivent maitriser les prérequis suivants :

1. Maitrise des TIC : usage courant de logiciels de bureautique (traitement de texte, diaporama, tableur...), navigateur(s) et recherche d'informations.

2. Panorama des usages pédagogiques des TIC et de leurs plus-values.

3. Sensibilisation à la création d'activités ou de scénarios pédagogiques intégrant les TIC.

4. Connaissance des fonctionnalités les plus courantes d'une plateforme de formation à distance.

Il est à noter que ces prérequis peuvent au besoin être acquis en suivant :

  1. certains modules de cours en ligne dans le dispositif visaTICE (développé par le CRIFA-ULg et mis gratuitement à disposition des apprenants)
  2. en tout ou en partie le module 2 du certificat form@TICEF "Usages des TIC et des médias en formation et leurs plus-values"
  3. (une partie des cours) du module 1 du certificat form@TICEF "Conception de dispositifs de formation et de scénarios pédagogiques recourant aux TIC"
  4. la partie des cours du module 5 "formation et tutorat à distance" du certificat form@TICEF dédiée aux plateformes de FAD

D’autres formations continuées (ex. dans le cadre du projet HETICE – Hautes Écoles et Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation) contribuent également à l’acquisition de compétences en ces matières.

La formation s'étale sur un semestre. Le dispositif de formation mis en place est hybride : il combine des activités en présentiel et à distance. Les activités en présence sont organisées en horaire décalé (un vendredi soir et quatre samedis). Une plateforme de formation à distance permet de gérer l'autre partie des activités.

Outre le suivi d'éventuels modules visant l'acquisition de compétences pré-requises (voir onglet "conditions d'accès"), une trentaine d'heures sont prévues en présentiel, soit une moyenne d'une journée par mois durant cinq mois (de janvier à mai).

Les activités à distance, individuelles et collectives (travaux pratiques, intégration dans des pratiques de terrain, tenue d'un roadbook…), les interactions avec un tuteur à distance et la rédaction d'un article de synthèse complètent les crédits.

Le projet professionnel personnel est le fil conducteur de la formation. La plupart des activités doivent lui apporter une plus-value directe.
Notre option épistémologique est le socio-constructivisme. Nous nous basons sur des principes andragogiques (projet du formé, apprentissage transférable dans l’immédiat, prise en charge de la formation par l’adulte, référence à l’expérience antérieure pour apprendre de nouvelles choses, méthodes pédagogiques permettant la discussion, le partage et la construction des savoirs, prise en compte des prérequis…). Il s’agit donc d’un apprentissage actif et contextualisé.

Les activités se dérouleront principalement à distance et seront tutorées. Ceci permettra aux participants de vivre une expérience d’apprentissage à distance (en tant qu’apprenant).

Les tâches proposées seront principalement individuelles, parfois en (sous)-groupe (ex. regards croisés). Elles s’appuieront notamment sur des analyses de cas (proposées par les encadrants ou par les apprenants => ancrage dans le vécu des formés), la méthode LQRT (Lecture Questions Réponses Test), la méthode LSD (Lecture Synthèse Débat), des travaux pratiques intégrant l’usage d’outils technologiques, des échanges avec le tuteur/coach pour la gestion des travaux personnels et la constitution progressive d’un roadbook (compilant travaux et commentaires réflexifs des participants).

Un contrat de formation est établi en début de formation. Il vise à clarifier et formaliser divers aspects liés au déroulement de l’apprentissage dans le dispositif de formation ainsi que l’engagement de l’apprenant dans cette formation : objectifs poursuivis par l’apprenant, projet individuel, ressources personnelles, programme et organisation des cours, modalités d’évaluation… Il pose certains jalons de cette formation qu’il convient de prendre en compte et de respecter, tant chez l’apprenant que chez les formateurs. Il est signé par l’apprenant et les enseignants du certificat. Si l’apprenant est mandaté par son institution pour suivre cette formation, son responsable signera également ce contrat et pourra préciser certaines rubriques, en accord avec l’intéressé(e).

Si les participants ne possèdent pas les prérequis nécessaires, des cours issus d’autres formations (ex. certificat form@TICEF) leur sont proposés avant le démarrage de la formation.

Le processus d'évaluation repose sur une évaluation continue et formative sur base de la participation effective aux activités et de critères d'évaluation déterminés pour chacune d'elles. Ces critères figurent dans les fiches d'activités mises à disposition des apprenants.

Évaluation formative

  • Tout au long du processus d’apprentissage, le formé reçoit un feedback du formateur/tuteur sur ses productions.
  • Au cours de la présentation de travaux et lors d’activités collaboratives, il y a confrontation de points de vue avec les pairs.
  • Une auto-évaluation est réalisée via une analyse réflexive menée tout au long du parcours de formation (roadbook).

Évaluation certificative

Au terme de la formation, le participant se verra (ou non) octroyer le certificat suite à divers éléments :

  • Le roadbook du participant. Il s’agit d’une compilation structurée des travaux personnels ou collaboratifs menés par les apprenants. Il inclut une analyse réflexive menée régulièrement par le participant afin de garder trace de l’évolution de son projet (étapes, actions, résultats) et de son processus d'apprentissage. Il sert de communication régulière entre l’apprenant et l’équipe de formation.
  • Un travail de fin de certificat.  C’est un article de synthèse basé sur le projet professionnel personnel ou institutionnel de l’apprenant. Il démontre que l’apprenant a intégré divers apports de la formation.
  • Une présentation et une discussion relative à son projet et parcours d’apprentissage. Celle-ci a lieu devant l’équipe enseignante et se base sur :
    • le roadbook du participant
    • son article de synthèse

Programme

Ce certificat comprend 4 modules :
- M1. Définition et analyse d'un dispositif techno-pédagogique (DTP) - 3 crédits
- M2. Implémentation d'un DTP innovant - 2 crédits
- M3. Évaluation et régulation du DTP - 3 crédits
- M4. Travail de fin de certificat - 2 crédits

Calendrier des cours

Pour rappel, les éventuels cours et activités liés à l'acquisition de prérequis qui se déroulent à partir d'octobre.

Voici le calendrier de l'année académique 2016-2017.

 Samedi 14 janvier 2017  
 Vendredi 3 février 2017  
 Samedi 4 mars 2017  
 Samedi 1 avril 2017                          
 Samedi 6 mai 2017  

Lieux

La formation en présentiel se déroule dans les bâtiments de la Faculté de Psychologie, de Logopédie et des Sciences de l'Éducation de l'Université de Liège, 2 Place des Orateurs, Quartier Agora, Bâtiment B32 à B-4000 Liège (Sart Tilman).
Une partie des activités a lieu à distance via une plateforme d'e-learning.

Frais d'inscription

Les professeurs des Hautes Écoles situées en Wallonie ou en Brabant Wallon qui font partie du projet HETICE (Hautes Écoles et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation) peuvent s'inscrire au certificat gratuitement dans la mesure où ces activités de formations sont soutenues par le Fonds Social Européen.

Pour les autres candidats, le droit d'inscription à ce programme de formation s'élève à

- 750€ pour les autres enseignants et formateurs (ASBL et ONG) 

- 1 250€ pour les membres d'autres institutions

Les candidatures s'effectuent via le

formulaire en ligne

et sont clôturées le 12 décembre 2016.

En outre, le(la) candidat(e) fera parvenir une copie de son diplôme de deuxième cycle ainsi que de sa carte d'identité au format PDF à l'adresse b.denis@ulg.ac.be.

Un rendez-vous lui sera proposé afin de clarifier éventuellement ses attentes vis-à-vis de la formation et de s'assurer que cette dernière pourra effectivement contribuer à son projet.

Ce n'est que suite à la validation de la candidature que les frais d'inscription seront à verser sur le compte du CRIFA de l'ULg (coût : voir onglet "infos pratiques").